2017

La Galerie de la Cabrerisse présente les photographiques, œuvres d’art vibrant par l’artiste londonien, Angus Jenkinson. Ses œuvres sont très variées mais unifiées par l’expression et la philosophie. Angus Jenkinson, un essentialiste, cherche et représente l’essence trouvée dans les dynamiques complexes de la terre et de l’écologie, de la nature humaine et de ses raisons d’être. Souvent belles, captivantes et intrigantes elles font nous voir la vérité de la vie sociale.

Angus Jenkinson est un sociétaire de la Royal Photographie Société et un membre de la Royal Society of Arts, sélectionné pour les Lucie Awards (Lucie Fondation), lauréat de Paysage Photographie pour la BBC, il a présenté plusieurs expositions. Il est également illustrateur des livres et est demandé pour les commandes diverses.

 

Anna camille

pamphyle

'L'exercise de la peinture chez M.Trouïs nous éveille au dualisme d'une pensée sensible, entre ancrage terrien et tropisme céleste. 

​Lien ou césure entre ces règnes, le trait d'urgence à vivre se cherche fibrillaire et coudé d'équilibre précaire à l'aplomb des falaises.'    C.Barrière

Pamphyle

Waltraud Zugmaier née à Neu-Ulm en Allemagne,  Waltraud a toujours dessiné.

A côté de  son métier de scientifique, elle a commencé la peinture  en 1988. Elle expose dans la région depuis 2008. 
Elle vit et travaille à Tourouzelle dans l´Aude.
Techniques utilisées: technique mixte, acrylique et collage, avec de la cire et des pigments. 
Support :toile, papier ou bois.




2018

waltraud zugmaier

Après une vingtaine d'années en Amérique du sud et en Afrique,

se consacre à sa peinture non figurative débutée dans les années 80.

Durant 15 ans, au cours de nombreuses expositions et salons,

son travail témoigne de sa fidélité et attachement à l'abstraction.

L'huile pour la douceur et la transparence, le temps apprivoisé.

Le trait gravé, tracé, qui raconte fureur ou élan, désarroi ou plénitude..

angus jenkinson

Galerie de la Cabrerisse  

Francis Bacon par Anna Camille

Waltraud Zugmaier



Anna Camille peintre expressionniste autodidacte. Née en 1972 en Angleterre des parents français/seychellois et finlandaise. Anna Camille, en parallèle d’une carrière de violoniste en Angleterre et en Suisse, se dédie à la peinture. À partir de 2009 elle expose ses œuvres à Bâle, Zurich, Hanovre et Hambourg, en Aude, Montpellier et Sète.

En 2013 s’installe à St Laurent de la Cabrerisse dans les Corbières et y ouvrait Galerie de la Cabrerisse en 2015. Anna est membre de la Maison des Artistes, Paris et Artistes en Campagne.

martine trouïs

Je suis née en 1952 en Aveyron. Ma famille était versée dans l'art, l'écriture, la religion. J'ai passé mon enfance dans une maison isolée à courir les bois et les champs, à lire et à rêver. 
Jeune, j'ai commencé à dessiner dans les rues et les cafés de la ville, cherchant, comme tous, une vérité enfouie qui changera le monde. J'ai glané des maîtres dans divers courants du vingtième siècle (cobra, expressionisme, figuration libre..), trouvant ça et là des illuminations.
La peinture ne m'a pas quittée, évoluant, structurant ma vie et ma pensée.
J'ai exposé dans l'Yonne, dans la région parisienne et ailleurs, et depuis que j'y vis, dans l'Aude et dans l'Hérault. Aujourd'hui, un nouvel atelier à Saint-Laurent, un nouveau départ.
Je travaille à l'acrylique, je tache, je colle, j'utilise, en plus du pinceau, d'improbables outils, pochoirs, chiffons et bouts de bois, laissant de plus en plus intervenir le hasard, et paradoxalement, chaque toile est, de plus en plus, la trace d'un itinéraire intérieur, l'aboutissement d'une réflexion.
Je dessine aussi à l'encre de chine, je dessine mes semblables dans leur beauté et leur misère, et c'est cette frontière (écho de mes propres contradictions) qui est le sujet de ma recherche.
Ma recherche porte sur les labyrinthes de l'humain, sur la limite riche et mouvante entre beauté et laideur, et souvent se glisse aussi quelque chose de plus contemplatif, qui a trait à l'eau, à la nature, et qui reprend  la tache naïve, éternelle et toujours recommencée de nous mettre en paix avec le monde, et de mettre le monde en paix... 
Depuis quelque temps j'utilise beaucoup le carton, peint ou non, découpé, qui laisse entrevoir sa matière brute, évocatrice de sa destination première, utilitaire et éphémère.

PAMPHYLE est né à Lyon en 1946.
D'une famille modeste, il est initié à la peinture et au modelage dès 9 ans par son frère aîné décorateur en porcelaine. À 14 ans, après un court passage en dessin sur soierie, il fait un apprentissage en serrurerie et forge. À cette époque, au contact du métal il commence ses premières sculptures de fil de fer qu’il habille de papier mouillé.
À 18 ans, sans jamais oublier sa passion, il commence son initiation faite de rencontres, d’un tour du monde, d’un passage de vie seul et isolé dans une cabane et vit d’une multitude de métiers en passant de vendeur en porte à porte à ouvrier agricole etc…
En 1980 il cesse toute activité pour se consacrer entièrement à son œuvre. Il commence à vivre de son travail à l’issue d’acquisitions faites par des fondations, collectionneurs, collectivités (CES, écoles, villes). En 1995, il trouve une nouvelle forme d’expression et abandonne toute figuration. Cette année-là, il rejoint la galerie de Bellecour, très renommée pour ses artistes exposés de Warhol à Picasso qu’il côtoie sur les cimaises.
Depuis d’importantes expositions lui sont consacrées en France et à l’étranger.
 

Martin Bedford                     Anna Camille                             Michael Vaughan


Michael Vaughan se décrit lui-même en tant que surréaliste léger. Sa démarche intellectuelle vers une nouvelle œuvre consiste à créer une idée qui, en réalité, ne serait pas possible. Il joue avec cette idée pour convaincre le spectateur de croire que l’impossible peut finalement devenir possible. La perspective, la profondeur des dimensions et les ombres, sont des éléments très importants dans sa façon de travailler. Il intrigue par les sujets de la mort et de la sensualité, mais ses œuvres ne sont jamais noires. Ceci probablement à cause de son humour grinçant et de sa technique exceptionnelle qui se reflète dans ses formes d’expressions. Né en 1938 à Shipley, Yorkshire en Angleterre, Michael Vaughan a étudié à Bradford Regional College of Art et à Royal Academy Schools. Avant son départ, en 1987, en Californie aux États-Unis il a enseigné à Wimbledon School of Art, Royal College of Art, à Londres et à Oxford University - Ruskin School. Michael a souvent été associé avec ses collègues de Bradford: David Oxtoby, John Loker, David Hockney et Norman Stevens connus sous le nom ‘The Bradford Mafia’. Michael Vaughan a débuté sa carrière avec Erica Brausen, galeriste renommée du Hanover Galerie de Londres dans laquelle on retrouvait  Man Ray, Magritte et plus régulièrement Francis Bacon. Ses oeuvres se trouvent parmi de nombreuses collections: Arts Council of Great Britain, Jacobs Ladder Gallery, Washington DC, Bahia Museum, Brazil et British Museum, Londres. Depuis 2005 Michael habite en Haute-Garonne. En parallèle de son activité artistique Michael Vaughan a publié trois livres de poésies.

Claire Charpentier

Personal Portfolio

artistes

claire charpentier

michael vaughan

2019

martin bedford

‘Je suis d'accord avec les conseils d’Eugène Delacroix qui dit « Le premier mérite d’un tableau est d’être une fête pour l’œil. »  A cet effet, je mets de côté les sentiments et les émotions en me concentrant uniquement sur la surface plane et sur le processus de la création d’une peinture. C’est dans ce processus de création et dans une contemplation ultérieure que les formes se développent et qu’une œuvre finale apparait.’

Martin Bedford était maître de conférences à Wimbledon School of Art avec Colin Cina puis Bernard Cohen et David Whitaker. Il a exposé largement en Angleterre et Irlande, notamment à l’Origin Gallery de Dublin, Axisweb, Danielle Arnaud et Discerning Eye de Londres. Il expose également régulièrement en France; au ZambeziOne, à Fourcés L’Espace d’Art et la Galerie de la Cabrerisse.
Ces portraits sont tous des écrivains, poètes et compositeurs. Martin Bedford a connu la plupart d’entre eux. On devine le geste de l’artiste dans la matière de ses œuvres, et ses couleurs lorsqu’il s’agit de peinture.